[tuto] peindre la lumière - première approche

juillet 2020 modifié dans Modélisme et Tutoriels
Pour cette première approche, voici un petit compte rendu de la soirée du mardi 26 mai 2020. :3
Le thème principal était d'aborder la lumière en peinture. Cet angle d'attaque permet de dramatiser la présence de vos figurines mais ne demande finalement pas énormément de travail.
Les exemples présentés cherchent à rendre accessible une approche simplifiée de la question pour l'adapter à de la fig de jeu.
Notez que ce n'est pas la méthode qui prime ici, mais la façon de comprendre comment la couleur est posée en fonction des zones plus ou moins exposées à la lumière.
(Il est possible te tout peindre en lavis après l'étape 1.)

Le principe est que nous allons révéler les couleurs en fonction de leur exposition à une source lumineuse fictive.
C'est le clair-obscur. Cela demande un certain effort perceptif au début, mais cela devient naturel ensuite.

Dans la Vocation de St Mathieu (le Caravage, vers 1500), on distingue un clair obscur portant de droite, vers la gauche, suivant un angle légèrement plongeant.
Les couleurs dont révélés suivant cette logique de composition.
efiyzmooitvn.png

Dramatisation de la scène par la lumière, pour comprendre :
out4wb2q19qm.png

Notez que le peintre a triché avec la composition en éclairant la manche droite du personnage central.
Voyez comme la lumière se diffuse de façon estompée sous la table pour révéler les membres inférieurs des sujets de gauche.
2f2j74erq082.png
Mots clés:

Réponses

  • mai 2020 modifié
    48u96kfqlm8z.jpg

    1. Sous-couche zénithale noir-blanc. (On appelle cela une grisaille.) Cette étape permet le lire la lumière tombant sur la fig.
    J'ai procédé à aéro mais on peut baser une fig en noir pour brosser les zones éclaircies en blanc avec une large brosse.
    L'angle lumineux est vertical, mais une légère passe tout autour de la fig à un angle de 60° permet de poser les gris intermédiaires.
    Elle facilite l'application des teintes : les plus claires gagnent en luminance grâce au blanc, les plus ombres sont assourdies par le noir sous-jacent.
    L'orientation de la lumière est verticale, donc le blanc se dépose sur le haut du corps, mais aussi sur les parties basses qui sont exposées.

    2. Fondus de chair claire et rouge foncé.
    Pour respecter le clair-obscur, la teinte claire est posée sur les zones blanches de la fig : le dessus des épaules, des mains, des avant-bras, du dos, de la cuisse et du pied gauche (en atténuant à ces deux endroits).
    Le rouge sombre est posé sur le noir, sans insister et pour garder une certaine transparence. Éventuellement, je repasse un peu de peinture sur les zones plus exposées du rouge.
    On n'attend pas que la peinture soit sèche et on passe le pinceau avec un mélange des deux couleurs pour les dégrader.
    Un lavis rouge foncé après séchage réveillera les ombres trop éteintes.

    3. Fondus des haillons
    Même chose pour les haillons en uniforme Japonais fondu à l'Olive drab. Un premier test à la contrast Gore grunta n'étant pas concluant, je me sers de l'encre pour créer des variations d'ombre dans les zones sombres.

    v1huts8vzs6u.jpg


    4. Éclaircissements à l'ivoire pur.
    Sur le dessus des épaules, des mains, des avant-bras, du dos.
    Les zones de chair sont justes fondues. La chair de base étant très claire, ça passe tout seul.
    Les haillons sont piquetés au pinceau pour créer de la texture. (c'est un sujet à développer dans un autre article!)

    5. Lavis brun Prince August Air de 2 mesures de Terre d'ombre , 1 de noir et 1 de Klir.
    Le tout dilué à l'eau, permet 4 choses :
    - uniformiser l'ensemble
    - saturer les teintes (c'est pas du strongtone ni de l'agrax)
    - cerner les zones de teintes différentes
    - vieillir les textures par endroits

    Les chaines sont traitées par fondus de cuir rouge et marron orange puis piquetées au gunmetal.

    6. Glacis de gris agate
    Il sert à dé-saturer et à éteindre un peu la luminance des haillons. Le tissu n'est pas censé briller comme la peau.
    On dilue légèrement le gris pour passer un filtre sur les zones éclaircies.


    Après un passage de Blood for the blood god par petites touches, c'est terminé!
    J'ai cassé un peu le sang avec du gore-grunta pour créer des taches de sang séché.
    Je referai une photo du résultat final, mais on distingue bien un dos très exposé à la lumière, contrairement au buste.
    ooqspmv6dlsx.jpg


  • Photos en lumière du jour :
    j2hbj3ctcto1.jpg
  • Extra !

    Le type semble écrasé par le soleil

    Y'aurait moyen d'avoir un angle de vue où l'on voit la face éclairée et celle sombre en même temps ? (ça semble difficile sur celle-ci, mais je suis sur que tu en as d'autres sous la main ...)
  • Merci, l'important, c'est que cela serve! ;)
    Je ferai une photo du dessous en lumière naturelle et je peindrai un autre exemple. ;)
  • Ah c'est cool ça va m'aider même si j'ai pas la plupart de ces couleurs...mais j'ai encore du mal quand tu parles de saturé ou desaturé...mais on va pas bruler les étapes...
  • Pas de soucis on va apporter les éléments les uns après les autres. :)
    Ici j'ai posé une base générale sur le traitement de la lumière. Dans d'autres exemples je traiterai avec d'autres couleurs. :)
  • mai 2020 modifié
    Petit test de dégradé que je vous encourage à faire chez vous, cela permet de percevoir comment les couleurs réagissent au mélange.

    C'est l'occasion de constater des différences d'intensité : les teintes les plus intenses sont dégradées en bas.

    lkyhudsll5vy.jpg

    J'ouvrirai un autre topic sur les outils pour parler de la couleur. ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.